Les amis de Clio

L'alliance entre le passé et le présent
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La crise démographique de mi XIV° à mi XV°

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
AlexandreleGrand
sage mythonaute
avatar

Nombre de messages : 57
Age : 31
Localisation : Tours
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: La crise démographique de mi XIV° à mi XV°   Lun 19 Fév 2007 - 17:39

La crise démographique : irruption et prolongement.

La peste

Le foyer de la peste se trouve en Asie centrale. Elle se manifeste pour la première fois en 1347 à Caffa, un comptoir génois de la Mer Noire. Elle arrive en France en décembre 1347, dans le port de Marseille. Le bacille voyageait de port en port, ainsi véhiculé par la puce du rat.
Deux formes de peste sont attestées à cette époque : la peste bubonique, la plus répandue et la peste pulmonaire, la plus contagieuse.
Il existe deux types de diffusion : à partir d’un foyer central, avec contamination des alentours, mais aussi des irruptions spontanées de la maladie.
Les contemporains ont trouvé plusieurs explications à cette pandémie : religieuses (condamnation de Dieu), climatiques, mais aussi humaines (sorciers, lépreux, etc.) cette dernière explication entraînât la persécution des Juifs et des marginaux, qui furent protégés par une bulle pontificale de Clément VI.
Pour se protéger de la peste, les médecins recommandaient une abstinence sexuelle, un régime alimentaire équilibré, une sérénité morale. Certain, comme Guy de Chauliac, médecin du Pape pensait même que cela pouvait guérir de la maladie. Toutefois, la prescription la plus recommandée est jusqu’en 1450 et selon la formule d’Hippocrate, de fuir vite, loin et longtemps, même si les autorités firent plus attention à l’état sanitaire des villes.



Chronologies des « pestilences ».
Entre 1347 et 1348, la peste se diffuse de façon endémique. Toutefois selon les régions, il y a des moments de répits. Ainsi les sources montrent que certaines années la peste n’apparaît pas dans le Royaume de France : en 1353-1355, 1357, etc.
Dans la seconde moitié du XIVe siècle, une épidémie intense, appelée « la seconde peste » fît de nombreux morts, surtout chez les enfants et les femmes; elle est ainsi appelée mortaldat des infants en Espagne. En 1401, l’ordre de saint Dominique avait perdu plus de 1100 frères prêcheurs sur les seules terres sous l’autorité de Benoît XIII.

Le XVe siècle, « L’âge d’or des bactéries » (Sylvia L. Thrupp).
Il n’y a pas que le bacille de la peste qui se diffusait par les ports et à causes des mauvaises conditions de vie dans les villes. Ainsi on peut voir des cas de rougeole, scarlatine, typhoïde, typhus, tuberculose, variole, grippe, dysenterie, etc.
Selon le Journal d’un bourgeois de Paris, des cas de variole furent signalés dans cette ville en 1418, 1422 et en 1445, ainsi que des cas de grippe que l’auteur nomme coqueluche ou « tac ».
On peut noter toutefois un recul de la lèpre.

Quelle place assigner à la guerre ?
Des études sur la guerre de Trente ans (1618-1648) ont montré ses conséquences désastreuses sur la démographie, sur l’agressivité dont était victime les populations, sur l’entassement des paysans dans les villes, venus chercher la protection des remparts. Ainsi par analogie on peut dans doute estimer que les conséquences des conflits entre 1350 et 1450 furent les mêmes: pendant l’invasion du pays de Caux en Normandie par le duc Jean de Lancastre en 1369 ou bien lors du soulèvement des paysans contre les Anglais en 1435.

Et à la faim ?
Le Journal d’un bourgeois de Paris montre la présence de la faim. On peut observer dans le Namurois quatre grandes périodes de pénurie grave : 1351, 1361-1363, 1429 et 1431-1440. A cela s’ajoute deux années très mauvaises en 1437 et en 1438.
On s’aperçoit que la famine est l’une des conséquences de deux facteurs, la guerre et une mauvaise récolte.

On observe un baisse du taux de nuptialité et du taux de natalité : en majorité les filles étaient mariées avant vingt ans, et les hommes après vingt-cinq ans. En 1422, dans la paroisse de saint-Pierre de Reims, 59% seulement des femmes de plus de 14 ans sont mariées ou veuves.
Un paradoxe avec ces mariages précoces est le faible nombre d’enfants. En Champagne méridionale, les actes de partage de descendance entre les seigneurs de cette population servile montrent 2,7 enfants par famille en 1336 pour 2,4 en 1426.

Faible impact des phénomènes matoirs à très longue distance.
Si l’on considère l’occident comme un seul et même ensemble démographique, les phénomènes d’émigration et d’immigration apparaissent comme négligeables. Par exemple, les croisades n’ont pas entraîné un courant migratoire important des catholiques vers les terres musulmanes.
Par contre on observe l’arrivée dans l’espace chrétien de la Méditerranée de population d’esclaves destinée au service domestique et au travail agricole. C’est en 1444 que les caravelles portugaises, ayant atteint le cap Vert et l’embouchure du Sénégal, revint pour la première fois avec une cargaison importante d’esclaves noirs.
A côté de ces migrations marginales, on observe des mouvements de migration entre les pays d’Occident et surtout à l’intérieur des pays. Par exemple, des Allemands s’installèrent dans différentes régions d’Europe centrale ou orientale, des artisans allemands, italiens voire hongrois dont la monarchie française souhaitait la venue en raison de leur qualification. En 1447, les dirigeants de la cité d’Arles cherchent à encourage l’immigration de Lyonnais, d’Auvergnats, de Savoyards) « parce qu’il convient d’avoir divers artisans ».
Ces mouvements migratoires ont permis la diffusions de techniques, d’information et rompre avec le traditionnel et en partie mythique cloisonnement des sociétés et des économies médiévales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La crise démographique de mi XIV° à mi XV°
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crise chez mes beaux parents :-(
» comment en cas de crise se décontracter?
» Je suis en crise depuis 3 jours
» Que faites vous en cas de crise ?
» Crise d'angoisse sur crise d'angoise !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les amis de Clio :: LE PASSE :: Moyen Âge-
Sauter vers: